Arnaud Boisset

23/11/2020 // NoĂ«l approche đŸŽ…đŸ» - pensez Ă  vos cadeaux 🎄 🎁✹

Chers amis, chers soutiens,

Savez-vous dĂ©jĂ  ce que vous allez offrir cette annĂ©e Ă  vos amis, Ă  vos proches ou mĂȘme Ă  vos clients ou vos collaborateurs?

Antoine Debons, cycliste semi-professionnel et moi-mĂȘme, Arnaud Boisset, skieur du cadre B de Swiss-ski, avons collaborĂ© pour vous proposer un coffret cadeau premium rempli de produits du terroir. Une opportunitĂ© unique de vous faire plaisir tout en soutenant 2 jeunes sportifs!

N'hésitez pas à me contacter au 077 431 80 01 ou par mail à: arnaudantoine1920@gmail.com. Et si vous voulez en savoir plus, vous trouverez toutes les infos utiles dans le flyer, sur arnaudboisset.com ou dans la présentation faite par le site Synchro

D'ores et déjà un grand merci pour votre soutien. Et surtout, n'hésitez pas  à partager autant que possible autour de vous!

16/10/2020 // La préparation se passe à merveille!

De mon cÎté, tout va pour le mieux. J'ai repris le ski, avec déjà une quinzaine de jours dans les jambes. Et je n'ai ni douleurs ni appréhension. C'est vraiment optimal. Autrement dit: tous les voyants sont au vert!

Il reste désormais un peu plus d'un mois avant les premiÚres courses. Ce qui va nous permettre de peaufiner notre préparation sur le glacier de Saas-Fee, puis à Diavolezza dans les Grisons dans un second temps.

Et si vous voulez en savoir plus sur la maniÚre dont j'ai vécu ma convalescence et sur les objectifs que je me fixe pour cette saison, voici un hyperlien pour écouter l'interview réalisée par la radio RhÎne FM.

31/08/2020 // Un petit point juste avant de remettre les skis

Fin juillet, je me suis accordĂ© une pause, pour partir avec des amis dans le Sud de la France, sur la cĂŽte atlantique, afin de me changer les idĂ©es, et faire un peu de surf. Au retour, je me suis astreint Ă  5 jours de condition physique avant les premiers tests qui se sont dĂ©roulĂ©s Ă  Macolin dĂ©but aoĂ»t. Je dois reconnaĂźtre que ces tests se sont trĂšs bien passĂ©s, j’ai mĂȘme amĂ©liorĂ© bon nombre de mes valeurs de l’annĂ©e passĂ©e. Le rĂ©sultat Ă©tait d’ailleurs tellement positif que les mĂ©decins et les physio m’ont donnĂ© leur feu vert pour retourner sur la neige. 

Personnellement, je ne me sentais pas tout Ă  fait prĂȘt puisqu’en condition d’entraĂźnement, tout est contrĂŽlĂ©, ce qui n’est pas le cas sur les skis. Les sauts sont par exemple effectuĂ©s sur une planche de bois, plutĂŽt stable. Ce n’est pas que je n’avais pas confiance en mon genou mais j’ai en fait prĂ©fĂ©rĂ© attendre un peu avant de me lancer. Je m’étais donc mis en tĂȘte de rechausser les skis les 17 et 18 aoĂ»t Ă  Saas-Fee, tout seul, sans la pression de l’équipe, afin de retrouver moi-mĂȘme mes sensations, sans ressentir aucune pression. Malheureusement, la mĂ©tĂ©o en a dĂ©cidĂ© autrement : impossible de skier puisqu’il faisait trop chaud la nuit...

Par la suite, nous avons organisĂ© Ă  huit amis un camp de survie en autonomie : on dormait Ă  la belle Ă©toile, Ă  mĂȘme le sol, car il fallait se dĂ©brouiller avec les moyens du bord, sans tente ni bĂąche. Nous avons passĂ© de trĂšs bons moments, c’est une superbe expĂ©rience pour mieux se connaĂźtre.

Ensuite retour Ă  l’entraĂźnement, pendant une bonne semaine, avant de nouveaux tests ce lundi Ă  Macolin, qui me permettront de voir si j’ai maintenu mon niveau de condition physique. Si tout se passe bien, mon retour sur les skis se fera cette semaine, mardi et mercredi, cette fois Ă  Zermatt et avec mon Ă©quipe.

Si je rĂ©flĂ©chis Ă  mon Ă©tĂ©, la pĂ©riode a Ă©tĂ© trĂšs diversifiĂ©e : j’ai pratiquĂ© pas mal de disciplines diffĂ©rentes, je me suis dĂ©placĂ© dans diffĂ©rents endroits, avec des amis notamment. J’ai donc l’impression d’avoir eu une vie un peu plus « normale ». Mon genou est totalement remis, je ne ressens pas de douleurs. Et je me rĂ©jouis d’attaquer sur les skis. D’ailleurs, je suis parfaitement dans les temps puisque ma blessure remonte maintenant Ă  six mois et demi.

20/07/2020 // La rééducation se passe vraiment bien

Dans une premiĂšre phase, je suis restĂ© Ă  la maison jusqu’au 10 mai. A part les 2 ou 3 visites hebdomadaires chez le physio, je m’entraĂźnais tous les jours pour que mon genou se remette au mieux, tout en Ă©tant trĂšs concentrĂ© sur mes Ă©tudes. Ensuite, j’ai rejoint Macolin pour 9 semaines d’une prĂ©paration physique intensive, jusqu’au 10 juillet, ce qui m’a donnĂ© l’occasion de terminer mon Ă©cole de recrues. J’avais Ă  disposition toutes les infrastructures nĂ©cessaires pour ma rĂ©athlĂ©tisation. Mon sĂ©jour a Ă©tĂ© d’autant plus profitable que je passais entre les mains de la physio trois fois par semaine, pour de longues sĂ©ances pouvant durer jusqu’à deux heures, ce qui est difficile Ă  obtenir ailleurs. Comme je poursuivais mes Ă©tudes en parallĂšle, mes journĂ©es Ă©taient relativement bien Ă©quilibrĂ©es, bien qu’assez intenses, notamment Ă  l’approche des examens que j’ai dĂ» passer vers le 20 juin. Mais il faut dire que les rĂšgles du confinement m’ont facilitĂ© la tĂąche puisqu’il n’y avait pas beaucoup de distractions. D’ailleurs, mes camarades qui n’étudiaient pas ont eu tendance Ă  en faire trop sur le plan physique, le cercle vicieux du surentraĂźnement pour Ă©chapper Ă  l’ennui


LĂ , je prends un peu de vacances pour m’aĂ©rer les neurones, car cela fait depuis la mi-fĂ©vrier que je suis concentrĂ© sur mon genou. Les mĂ©decins sont super contents, j’ai de l’avance sur le protocole. Le retour sur les skis ne devrait donc pas trop tarder mais je ne veux pas non plus forcer les choses et risquer une sur-blessure. Les deux tests auxquels je dois encore me soumettre vont me dire concrĂštement si je suis prĂȘt ou pas. Il s’agit des tests que nous effectuons tous les ans, mĂȘme s’ils seront cette fois lĂ©gĂšrement adaptĂ©s Ă  ma blessure. Si les valeurs sont semblables Ă  celles que j’obtenais les annĂ©es prĂ©cĂ©dentes, les mĂ©decins devraient me donner le feu vert pour rechausser les skis, vraisemblablement dĂ©but septembre.

La pĂ©riode m’a aussi laissĂ© le temps de peaufiner plusieurs nouveautĂ©s au niveau du sponsoring et de l’équipement. Tout d’abord, j’ai changĂ© de sponsor tĂȘte : avec Swisscom, je bĂ©nĂ©ficiais d’un programme sur deux ans, destinĂ© en prioritĂ© aux jeunes mais liĂ© Ă  un tournus. Du coup, je suis passĂ© chez Roland, les biscuits et zwiebacks bien connus. C’est vraiment gĂ©nial d’avoir obtenu le soutien d’une entreprise familiale de la 4e gĂ©nĂ©ration, les Cornu Ă  Champagne (VD), d’autant que cette coopĂ©ration mise sur le long terme.

Quant Ă  l’équipement, j’ai changĂ© de marque de ski. Je suis passĂ© d’Atomic Ă  Salomon pour la bonne raison que Cedric Ochsner, qui est dans le mĂȘme groupe d’entraĂźnement que moi, skie sur Salomon. Et comme les deux marques sont trĂšs proches, le fait de constituer un binĂŽme nous permettra de disposer d’un parc de skis plus grand, et de gagner du temps lors des tests et des rĂ©glages.

27/03/2020 // Le confinement n'a pas franchement changé ma vie...

Cela faisait en effet un certain temps que j’étais en rĂ©Ă©ducation, et que je devais de toute façon rester Ă  la maison, sans pouvoir faire grand-chose, Ă  part mes trois visites hebdomadaires au physio.

La rĂ©Ă©ducation se passe super bien, je ne ressens pratiquement pas de douleurs. Mon genou progresse bien en flexion et en extension. Les six premiĂšres semaines, je suis restĂ© tranquille, car il Ă©tait important de ne pas forcer sur le mĂ©nisque; maintenant, je peux gentiment commencer Ă  recharger. Bref, tout se dĂ©roule comme prĂ©vu. J’ai mĂȘme pu poser les bĂ©quilles hier !

Le seul vĂ©ritable inconvĂ©nient liĂ© au confinement, c’est de ne pas avoir accĂšs Ă  certaines installations de fitness. Car si on ne fait rien du tout en phase de rĂ©Ă©ducation, cela devient vite problĂ©matique. J’ai donc dĂ» m’adapter un peu Ă  la situation, et imaginer certains arrangements.

Si l’on y rĂ©flĂ©chit, ma blessure ne m’a finalement pas fait manquer grand-chose de la saison passĂ©e. Tout au plus quatre Ă©preuves de Coupe d’Europe. RĂ©sultat: je n’ai pas perdu beaucoup de rangs au classement final, si bien que je devrais obtenir le statut B, mĂȘme si ce n’est pas encore officiel. C’est un peu paradoxal de penser que l’on peut dĂ©crocher le statut B en se blessant le 25 janvier ! Mais ça confirme que j’avais le niveau, et que je n’ai en fait pas eu besoin de beaucoup de temps pour le prouver.

En ce moment, les discussions avec les sponsors sont en cours, en ce qui concerne notamment les marques de skis et les sponsors de tĂȘte. Mais comme je ne dois remonter sur les skis que dĂ©but septembre, je ne suis pas vraiment stressĂ©.  

Petit portrait
Arnaud Boisset

Né le 08/05/98, 185 cm, 85 kg

Ski-club: Bagnes

Groupe d'entraßnement: WC Elite Speed

EntraĂźneur: Vitus LĂŒĂ¶nd

Ecole: Bachelor of Science in Economics

 

Principaux résultats

1 podium en Coupe du monde  -  4 top 10 en Coupe du monde  -  11e du classement du super-G 2024  -  1er du classement du super-G de la Coupe d'Europe 2023  -  3e du classement général de la Coupe d'Europe 2023  -  vice-champion suisse de descente 2023 à Verbier

 

Mes objectifs

pour la saison 2025: sélection aux Championnats du monde de Saalbach

pour la saison 2026: sélection aux Jeux Olympiques d'hiver de Milano Cortina

pour la saison 2027: médaille aux Championnats du monde de Crans-Montana