Les news

24/01/2021 // Un week-end en or avec deux victoires et une 2e place!

Après sa victoire de vendredi, on espérait que Beat Feuz allait rééditer sa performance aujourd'hui. Et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il n'a pas laissé échapper l'occasion de réussir un magnifique doublé. A son titre de roi de Wengen, il ajoute désormais celui de roi de Kitzbühel, et prend du même coup la tête de la course au globe de la discipline. Si son début de saison ne correspondait pas au standard auquel il nous avait habitués ces dernières années, il a enfin trouvé sur la Streif des conditions lui permettant de développer le meilleur de son ski. Ses rivaux sont prévenus, le Bernois devrait désormais être très difficile à déloger. Il convient également de tirer un grand coup de chapeau à Johann Clarey, qui termine aujourd'hui sur les talons de Feuz tout en s'offrant le luxe de précéder Matthias Mayer. 4e vendredi et 2e aujourd'hui - ce week-end restera gravé dans la mémoire du Français, lui qui a soufflé ses quarante bougies il y a une quinzaine de jours...

Si nos autres spécialistes de vitesse ont terminé assez loin au classement (Stefan Rogentin 20e, Gilles Roulin 22e, Carlo Janka 30e), Marco Odermatt a réalisé un excellent chrono, décrochant du même coup le 10e rang. Dommage pour lui - et pour l'intérêt du classement général - qu'il n'ait pas été convié à la fête vendredi puisque la course avait été arrêtée après les 30 premiers et qu'il était porteur du dossard 31...

Les femmes étaient pour leur part à Crans-Montana, pour la suite de l'étape valaisanne de vitesse. La grande dame de ces deux derniers jours a été Lara Gut-Behrami. D'abord 2e de la descente entre Sofia Goggia et Elena Curtoni, la Tessinoise a réussi aujourd'hui une manche de virtuose dans le super-G, laissant sa dauphine Tamara Tippler à près d'une seconde. Et dire qu'elle n'était pas au mieux de sa forme vendredi et souffrait de fortes douleurs et de crampes au niveau du dos hier après-midi... 

Bien que les épreuves du Haut-Plateau aient confirmé le recul de Corinne Suter (respectivement 14e, 8e et 9e), le camp suisse a enregistré plusieurs belles performances, avec notamment la 6e place de Jasmina Suter et la 10e de Michelle Gisin en descente, ou encore la 11e de Joanna Haehlen en super-G. Mais la bonne surprise est à porter au crédit de Priska Nufer (respectivement 7e, 14e et 6e des trois épreuves), qui semble enfin confirmer tout le bien que ses entraîneurs pensent d'elle.

Toutefois, ce n'est pas tout, le camp romand a lui aussi enregistré une magnifique confirmation: Noémie Kolly a en effet signé un retour fracassant au plus haut niveau. 23e de la première descente, puis 29e de la seconde, la Fribourgeoise a décroché aujourd'hui un incroyable 12e rang en super-G alors qu'elle en était l'invitée de dernière minute. Grâce à ces trois courses, elle a certes marqué de bons points de Coupe du monde mais elle a surtout bousculé la hiérarchie, apportant la preuve qu'elle mérite une place fixe au sein de la sélection nationale.  

La descente de Kitzbühel

La 2e descente de Crans-Montana

Le super-G de Montana

Le magnifique sourire de Noémie Kolly cet après-midi © FB Carole Sierro

Les sponsors tooski
Le cercle des mentors tooski
  • Philippe Corthay, Le Châble
  • Valentin Crettaz, Chesières
  • Steve Pasquier, Broc
  • Bernard Gex-Fabry, Lausanne
  • Christina Fritsch, Paris, France
  • Margaux Dubuis, La Tour-de-Peilz
  • Adrien Gasser, Renan
  • Luc Delaloye, La Conversion
  • Simon Pomponio, Nivelles, Belgique
  • Serge Anex, Vallorbe
  • Pierre Koszaly, Villars/Ollon
  • Sylvain Gautier, Dijon, France
  • Eric Woirin, Saxon
  • Otto Kunkel, Gersau
  • Yannick Bellon, Morgins
  • Dr. JHB De Bruijn, Hérémence

 Un grand merci  à tous ces passionnés!

Vous souhaitez vous aussi rejoindre ce cercle des mentors afin de prouver votre soutien à nos jeunes blogueurs ? Ecrivez-nous simplement un petit mail. Votre cotisation annuelle (CHF/EUR 50) leur sera intégralement reversée, comme le sont d'ailleurs les montants perçus auprès de nos sponsors. Mais n'hésitez surtout pas: ces jeunes éprouvent tous des difficultés à boucler leur budget et ce sont les petits ruisseaux qui font les grandes rivières...